Vous avez l’impression qu’on vous manque de respect ?

Il vous est déjà arrivé, à de (trop) nombreux moments de votre vie d’avoir cette impression désagréable et inconfortable qu’on vous a marché dessus ? Lisez cet article pour découvrir comment la PNL et l’hypnose peuvent vous aider ( La Réunion)

se sentir diminué(e), non reconnu(e)

La notion de respect dépend beaucoup de chacun. Ce n‘est pas quelque chose d’universel. Ce qui est un manque de respect pour moi ne l’est pas forcement pour vous (ce qui cause beaucoup d’incompréhension d’ailleurs).

Pour donner un exemple personnel, je ne suis pas une très bonne cuisinière (c’est le moins qu’on puisse dire). Alors quand je passe du temps en cuisine à essayer de faire un repas sympa et original, que j’y mets toute mon attention et tout mon amour, je me sens blessée quand mon conjoint me dit « tu as essayé de pré cuire la pâte avant ? » Si je ne le connaissais pas, et si je ne me connaissais pas, je croirais qu’il me manque de respect. Il ne respecte pas le temps et l’amour et que j’ai mis à la préparation de cette magnifique tarte fine courgette féta ! 

Alors qu’en fait, il l’apprécie, et que c’est sa manière de me soutenir que de me donner des « trucs » pour que ce soit encore « meilleur » (il est excellent cuisinier).

Lorsqu’on creuse un peu, ce qu’on appelle un « manque de respect » nous touche à plusieurs niveaux. Robert Dilts, un des grands noms de la PNL a défini un modèle : la pyramide de Dilts. Cette pyramide met en évidence 6 niveaux : l’environnement (le où et quand), le comportement (le quoi), les capacités (le comment), les croyances et valeurs (le pourquoi), l’identité (le qui) et la méta-identité, ou le spirituel (quel est le monde auquel je me sens appartenir)

Chaque niveau de la pyramide interagit avec l’autre. Si je reprends l’exemple de ma tarte, quand chez moi(où) je cuisine (quoi) en me concentrant, suivant une recette, prenant mon temps (comment) pour que ma famille ait une alimentation équilibrée et gouteuse, pour éduquer le palais de mon fils (pourquoi), je me sens être une mère de famille (qui), et je m’identifie aux bonnes mères de famille ( méta-identité). Donc quand mon mari fait une remarque sur la cuisson de la pâte, ce qui est en jeu aussi, c’est ça… suis-je une bonne mère pour mon fils ? 

Bien sûr ceci est inconscient. Je ne me pose pas ce genre de question à chaque fois que je cuisine, ni me sens investie d’une mission quasi divine quand je fais une tarte à la courgette, mais si je me sens blessée… c’est parce que les couches « identité » et « méta-identité » ont été touchées. 

Quand je reçois des personnes qui ressentent ce genre de difficultés, nous recherchons d’abord le niveau où « ça bloque » puis nous explorons les niveaux supérieurs afin de modifier ce qui doit l’être pour que la personne se sente à nouveau alignée.

Il se peut que pour ce faire, nous utilisions de l’hypnose également afin de « remonter » dans le temps pour trouver le moment où la croyance a été installée. Chez moi ce serait à quel moment la croyance que pour être une bonne mère il faut que je sois une bonne cuisinière s’est installée en moi ? 

Lors de ces voyages dans le temps très souvent notre inconscient nous ramène à une situation qu’on avait oubliée, un épisode de quand on était tout petit, et où quelqu’un nous a dit ou fait quelque chose de très banal, vu de l’extérieur, mais qui pour l’enfant que nous étions, a eu des répercussions importantes, a forgé une croyance qui nous met en défaut aujourd’hui dans notre vie d’adulte. 

Alors toujours sous hypnose, on peut retravailler les mécanismes à l’œuvre, afin de modifier ces répercussions et de créer une empreinte du souvenir plus bénéfique pour nous, c’est à dire qui nous permettra d’avancer. On va aller mettre de l’or dans une félûre que l’on n’avait pas perçue…

Cette technique fait également des merveilles dans le manque de confiance en soi. Chez un enfant qui présente un grand stress à l’école car il croit ne pas être assez bon, assez intelligent, assez rapide, son problème se situe au niveau de ses croyances (le pourquoi). Nous irons donc entre autres, travailler sur le niveau de son identité (le qui), au lieu de seulement travailler sur les méthodes de travail (le comment) et cela aura des conséquences bien plus riches pour lui. 

N’hésitez pas à prendre contact avec moi si vous souhaitez discuter d’une problématique similaire. Nous verrons ensemble ce que vous pouvez faire pour vivre plus sereinement au quotidien. 

%d blogueurs aiment cette page :