«T’y connais rien! » »Tu te fais manipuler! »

« Moi je sais! » « T’es trop naif! » « nan mais t’y crois vraiment? « 

Ça vous dit quelque chose?

En ce moment, de manière encore plus flagrante que d’habitude, nos différences de points de vue nous conduisent à avoir des échanges tendus avec autrui. On se déchire autour du pour ou contre le masque, pour ou contre le vaccin, pour ou contre le confinement, le télétravail. On se déchire entre amis, entre collègues, entre voisin ou en famille. Bref … on se déchire.  

Ce conte m’est revenu à l’esprit l’autre jour, au cours d’une séance pendant laquelle nous travaillions sur un climat plus que tendu en milieu professionnel et j’ai eu envie de vous le partager. 

« Dans un pays très lointain, six aveugles vivaient dans un village.

Un jour, ses habitants leur dirent : « Venez vite, Il y a un éléphant dans le village, aujourd’hui ! »

Ils n’avaient aucune idée de ce qu’était un éléphant. 

Même s’ils n’étaient pas capables de le voir, ils se dirent qu’ils allaient essayer de le sentir et de le décrire. 

Tous allèrent donc là où l’éléphant se trouvait et chacun le toucha.

« L’éléphant est un pilier ! », dit le premier, en touchant sa jambe.

« Oh, non ! C’est comme une corde », dit le second, en touchant sa queue.

« C’est comme la branche épaisse d’un arbre ! », dit le troisième, en touchant sa trompe. 

Le quatrième enchaîna sans attendre : « C’est comme un grand éventail ! », en touchant son oreille.

Aussi enthousiaste et sûr de lui, le cinquième s’exclama : 

« C’est comme un mur énorme ! », en touchant son ventre.

« On dirait une corne ! » dit le sixième, en soufflant en vain, espérant qu’un son en sorte, en touchant sa défense.

Ils commençaient à discuter et à débattre, chacun d’eux insistait sur ce qu’il croyait exact. 

Ils semblaient ne pas s’entendre. 

Pour eux, ils avaient raison. 

Lorsqu’un sage, qui passait par-là, les vit argumenter entre eux, il s’arrêta et leur demanda :

« Que se passe-t-il ? »

« Nous ne pouvons pas nous mettre d’accord pour dire à quoi ressemble l’éléphant », dirent-ils.

Chacun d’eux dit ce qu’il pensait à ce sujet. 

Le sage leur expliqua, calmement :

« Vous avez tous dit vrai. La raison pour laquelle ce que chacun de vous affirme est différent, c’est parce que chacun a touché une partie différente de l’animal. Oui, l’éléphant à réellement les traits que vous avez tous décrits. »

Les six aveugles s’exclamèrent « Oooh ! » 

Il n’y eut plus de discussion entre eux et ils furent tous heureux d’avoir constaté que leurs réalités individuelles leur ont permis de se faire une idée d’ensemble de ce à quoi ressemble un éléphant « vu » sous tous les angles. »

%d blogueurs aiment cette page :